La playlist de la rédac’ #1 – du rap, de l’électro, de la pop

IN LA PLAYLIST DU DIMANCHE WE TRUST

Et oui, c’est nouveau, ça vient de sortir, c’est la playlist du dimanche. Avec évidemment un bon mélange de styles comme on aime.

 

Django Jane – Janelle Monae

 

Clip révélé il y a maintenant 2 semaines. La chanteuse de Yoga met ici clairement ses origines au centre de la table, ainsi que le « black girl magic ». Un flow direct et aussi percutant que le propos en lui même, que demander de mieux ? Lyrics qui m’ont le plus marqué : « We gave you life, we gave you birth / We gave you God, we gave you Earth / We fem the future, don’t make it worse / You want the world? Well, what’s it worth? ». J’aurais pu mettre Make me Feel, qu’elle a sorti en même temps que le clip de Django Jane, mais j’en parlerai sûrement à la sortie de l’album le 27 avril. Plus qu’à attendre maintenant !

 

 

Floyd Mayweather – Young Thug (feat Travis Scott, Gucci Mane et Gunna)

 

Alors, oui, je suis allée regarder qui était ce fameux Floyd avant d’écrire l’article (grand boxeur des année 2000). Merci Young Thug pour enrichir ma culture. Mea Culpa: je n’ai toujours pas écouté l’album JEFFERY en entier, donc pas de comparaison possible avec les autres sons. La première line du son pose tout de suite l’ambiance (et me faire rire à chaque fois) en vérifiant un des plus grand théorème et cliché du Rap US : Si A est un rappeur us et que B est une personne du sexe féminin, alors selon A, B = b*tch.

Sinon, à propos du son en lui même, j’ai vraiment trouvé l’interprète d’Antidote bien en dessous de ce à quoi il nous a habitué, j’avoue même ne pas l’avoir reconnu sur son premier couplet… Pour Young Thug, rien à dire, flow et voix toujours aussi originaux (dans le bon sens du terme). Instru très efficace, bref, on valide.

 

 

Lucky – Tommy Genesis

 

Là, j’avoue avoir été assez surprise par le son. L’interprète de Execute nous avait habitué à des musiques bien plus sombres et provocantes (mais pas moins efficaces) notamment avec  Tommy. Lucky, sorti début février, est vraiment plus léger. Sonorité pop, lyrics répétitives, un peu comme une comptine, à base de « Look at my face/Only thing more pretty is my pussy » et « I made you up/I’m coming up/Look at my luck/Look at me f*ck/Look at my face ». Faussement sage donc.

 

 

Something for you M.I.N.D – Superorganism

 

A partir de là les gars, il va falloir avoir l’esprit ouvert, surtout si vous regardez le clip. En parlant du clip, je suis assez jalouse du niveau j’menfoutistemaisjem’aîtriseAfterEffectcommeunpro du réal Robert Strange. Il faut le dire, le clip est génial, tout comme celui de Everybody Wants To Be Famous (que j’ai déjà un peu trop usé d’ailleurs). Superorganism c’est 8 membres venant de Nouvelle-Zélande, Australie, Japon et le groupe est basé à Londres. On peut difficilement faire plus international. Leur premier album indie pop (Superorganism) est vraiment barré, mais tout aussi maîtrisé. Vous avez dit too much ?

 

 

Loup Garou – Maître Gims (feat Sofiane)

 

Vendredi matin, 8h, j’ouvre Twitter encore à moitié endormie et là je tombe sur un extrait du son (1:12 – 3:14). Je lance la musique, et là, clairement, j’étais pas prête. On va de punchline en punchline, on passe d’un kick très sale à un flow plus mélodieux, que dire ? Déjà numéro 1 des tendance sur YouTube sans grande surprise, on risque d’en entendre parler au moins jusqu’à la sortie de l’album Ceinture Noir prévue le 23 mars et encore plus après. J’ai vraiment hâte de sortir des « Maitre Gims, il vraiment très fort » comme quand j’avais 11 ans, L’école des Points Vitaux entre les mains.

 

 

A plus dans le bus, Bisous mes petits chats, Salut gros. C’est toujours comme tu veux.

Laisser un commentaire